Comment assainir son logement grâce à l’écoconstruction ?

eco construction habitat sain

La sauvegarde de l’environnement ainsi que la préservation de sa santé sont des préoccupations prenant de plus de place dans la tête des Français. Effectivement, ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des modes de construction alternatifs, ou encore des moyens pour économiser de l’énergie comme des panneaux solaires ou une meilleure isolation. Face à la hausse des coûts de l’énergie, la performance énergétique d’un logement est devenu un critère pour choisir ou construire son logement. Découvrons ensemble quels sont les trois piliers de l’écoconstruction.

Comment assurer ou améliorer la performance énergétique d’un logement ?

Avoir un logement performant sur le plan énergétique est devenu une préoccupation plus qu’importante. À l’heure où le prix des factures de gaz et d’électricité s’envole en France comme partout en Europe. Cela permet non seulement d’économiser de l’énergie, mais également d’économiser sur ses factures mensuelles.

Avoir un logement énergétiquement performant peut passer par :

  • l’installation d’une pompe à chaleur ;
  • l’isolation des combles, de ses fenêtres ou de ses murs extérieurs ;
  • l’installation de panneaux solaires photovoltaïques pour produire son électricité ;
  • l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie pouvant servir à alimenter ses WC, arroser son jardin ou laver sa voiture ;

Nous vous invitons bien évidemment à effectuer un audit énergétique de votre logement afin de savoir quels sont les meilleures solutions à appliquer au-delà de celles présenter ci-dessus.

Comment rendre son logement respectueux de l’environnement ?

Une maison éco-construite ou écologique doit avant tout répondre à un impératif de sauvegarde, ou du moins, de non-dégradation de l’environnement et de la biodiversité. Il s’agit d’un aspect qui doit être pensé en amont de la construction de la maison. Cela passera notamment par le choix des matériaux.

Cela doit notamment passer par l’utilisation de produits naturels et le moins transformés possibles comme :

  • le bois pour sa robustesse et sa capacité à réguler l’humidité ;
  • le chanvre qui est une plante ne nécessitant pas beaucoup d’eau et qui est un bon isolant ;
  • la terre crue : contrairement à ce que d’aucuns peuvent penser, la terre crue est un matériau idéal. Il conserve la fraîcheur en été et la chaleur en hiver en plus de réguler l’humidité. De plus, il s’agit d’un matériau très peu transformé.

Au-delà du choix des matériaux, il est essentiel de choisir des matériaux locaux et ne nécessitant pas un transport trop important. Il s’agit également d’un critère de base pour bâtir un habitat sain.

Privilégier sa propre santé

Enfin, le dernier aspect et sans doute le plus important reste bien entendu la préservation de sa propre santé. Effectivement, économiser sur des factures d’électricité est une chose. En revanche, s’assurer d’être en bonne santé sur le long terme en est une autre.

Cela peut notamment passer par l’installation de gaines électriques anti-rayonnement pour se protéger de la pollution électromagnétique. L’utilisation de peinture sans solvant pour limiter la propagation de composés organiques volatils ou le renouvellement de l’air sont également des points d’attention à ne surtout pas négliger pour rester en bonne santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *