Immobilier d’entreprise : Comment choisir l’emplacement de son commerce ?

Définir le bon emplacement d’un local à vendre ou à louer est une étape cruciale qui détermine en partie la réussite du projet, et ce, particulièrement dans le cadre de l’implantation d’un nouveau commerce. Retour sur les principaux critères à considérer avant de se lancer.  

Proximité avec d’autres commerces attractifs  

La présence de nombreux commerces aux alentours promet un passage régulier d’individus enclins à consommer. Mais pour tirer profit de cette circulation abondante, encore faut-il que la nature des activités exercées soit cohérente avec le projet de commerce envisagé. La clientèle venue se restaurer sur la pause déjeuner n’offre pas les mêmes opportunités que celle se déplaçant en grande surface. En règle générale, si la forte implantation de commerces similaires accentue la concurrence, elle garantit un passage très ciblé.  

Proximité avec d’autres lieux très fréquentés  

Au-delà des commerces, la proximité d’autres établissements brassant un nombre important de visiteurs chaque jour doit entrer en ligne de compte. Il s’agit par exemple, des mairies, des universités et des écoles, des musées, des sites historiques et patrimoniaux. Là aussi, les types de profils attendus sur ces établissements doivent être étudiés afin de déterminer s’ils peuvent constituer un intérêt pour le commerce visé.  

Accessibilité de la zone  

Pour élargir sa zone de chalandise, le futur commerce doit être suffisamment desservi par les transports en commun et offrir des possibilités de stationnement aux personnes se déplaçant au moyen de leur véhicule personnel. L’accessibilité, c’est aussi celle des personnes mal voyantes, à mobilité réduite ou des parents circulant avec des poussettes. Dans ce cas, la largeur des trottoirs et la pertinence des équipements mis en place doivent pouvoir faciliter le passage.  

Anticipation des projets de rénovation urbaine à venir  

Les intercommunalités, les métropoles ou les régions portent des projets de rénovation ou de réhabilitation ciblés, afin de répondre à l’évolution des normes et réglementations ou pour dynamiser un quartier et gagner en attractivité. Il est important de se renseigner sur les échéances de ce type de projets et leurs éventuelles conséquences positives ou négatives sur l’activité commerciale, pendant et après les travaux.  

Se rendre sur place  

La définition des critères de recherches et la prise de renseignement à distance, sont une chose, le ressenti sur le terrain en est une autre. Plusieurs visites permettront aux futurs acheteurs ou locataires de mieux appréhender l’atmosphère générale et d’en saisir les enjeux pour leurs activités. Parmi les questions à se poser une fois sur place :  

  • Le local a-t-il récemment fait l’objet d’un changement de destination ? Et, si oui, pour quelle raison ?  
  • Quelle est la nature de la fréquentation devant le local visé ? Un nœud de circulation, un parcours de promenade ou de visite, une population active à proximité d’immeubles de bureaux… ?  
  • La configuration de l’espace autour du local autorise-t-elle le passage et le stationnement des véhicules transportant des marchandises ?  
  • Comment se déroule concrètement le passage devant le local visé ? Les conditions observées sont-elles propices à la venue de nouveaux clients ?  

Entrer en contact et rencontrer les commerçants du quartier est également une étape indispensable à la prise de renseignements concrets qui permettront de valider, ou non, l’emplacement du local commercial. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *