Comment obtenir un prêt immobilier pour votre investissement locatif ?

Emprunter de l’argent est toujours avantageux pour financer un investissement locatif. Cela permet d’augmenter son pouvoir d’achat immobilier et de faire baisser ses impôts. Mais pour qu’une banque s’engage avec vous dans cet investissement, elle doit le juger sans risque.

Avoir un bien immobilier intéressant

Pour que le banquier juge votre bien sans risque, celui-ci doit réunir certaines conditions.

Tout d’abord, il doit être bien situé, dans un emplacement attractif à la demande locative élevée ou en fort développement. Privilégiez autant que possible des lieux où la demande est réelle en raison d’une grosse activité économique, de la présence d’universités ou de lycées, ou encore dans les centres-villes.

Vous devrez également opter pour un bien avec surface idéale selon la demande dans le secteur, et selon que vous le destiniez à des étudiants ou à des familles.

Enfin, vous devrez définir le type de location recherchée entre location classique, location meublée, saisonnière ou même professionnelle.

Votre stratégie vous permettra de savoir dans quoi investir, et pour cela, il faut parfois faire des longues recherches. Faites-vous aider par un agent immobilier si vous le souhaitez. 

Calculer son taux d’endettement

Une des premières choses que retiendra votre banquier, c’est votre taux d’endettement : prêts immobiliers et crédits à la consommation réunis. Le taux à ne pas dépasser est à 33%.

Mais cela dépend de vos revenus. Le banquier sera certainement plus flexible avec ce taux si vos revenus s’élèvent à 10 000 euros par mois que s’ils se situent à 1 500 euros.

La notion de « reste à vivre » sera prise en compte : il s’agit de l’argent qu’il vous restera une fois que vous aurez réglé vos crédits et loyers (si vous êtes investisseur tout en étant locataire). La logique est qu’il faut que vous puissiez assumer les autres coûts que tout le monde supporte (impôts, nourriture, loisirs, déplacements…).

Conseils pour investir dans l’immobilier

  • Demandez à votre banque de faire des simulations afin de vous aider à faire votre choix.
  • Vous devez avoir assez d’argent de côté pour faire face aux imprévus. D’ailleurs, les banques vont vous demander de disposer d’une marge de manœuvre suffisante pour faire face à des travaux ou à des impayés de loyer.
  • Anticipez en vous rendant à votre banque, ou bien en consultant un courtier pour savoir si vous entrez dans les critères d’octroi des prêts et si votre investissement locatif est finançable.

Les documents nécessaires pour démarrer sa location meublée non professionnelle

Mettre en place une location courte durée au régime du lmnp demande du temps, et il y a de nombreuses démarches administratives à faire.

Le premier document à avoir est le formulaire FCMB. Il permet d’obtenir un numéro SIRET pour faire ensuite les déclarations fiscales. Il faut l’envoyer au tribunal de commerce de la ville, et vous recevrez le numéro SIRET dans les 30 jours qui suivent. A partir de là, votre activité deviendra officielle.

Le formulaire 751-SD vous sera envoyé en même temps que votre numéro SIRET. Il faut le compléter pour donner davantage d’informations sur votre activité.

Vous recevrez ensuite un deuxième formulaire, nécessaire pour le calcul de votre CFE (cotisation foncière des entreprises). Vous pourrez ensuite faire vos déclarations de revenus.

Pourquoi faire un achat locatif ?

Si vous êtes intéressé par la location immobilière mais que vous hésitez encore, voici quelques raisons qui vous feront sauter le pas :

  • Placer votre argent
  • Diversifier votre patrimoine
  • Préparer votre retraite
  • Pouvoir revendre plus tard en faisant une plus-value

Les raisons sont diverses et variées. Obtenir un prêt immobilier pour votre investissement locatif est long et demande beaucoup de démarches, mais une fois que tout est en place, les bénéfices sont très avantageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *